apnée du sommeil

Que faire si vous souffrez d’apnée du sommeil ?

Encore peu connue du grand public, l’apnée du sommeil est pourtant une pathologie commune et source de nombreux inconvénients au sein de la population. C’est environ 7 % des jeunes de 20 à 44 ans et 50 % des personnes de plus de 45 ans qui en souffrent.

Cette affection touchant au système respiratoire cause des pauses involontaires de la respiration lorsque l’on dort. Elle peut être de deux types : obstructive ou centrale. Mais que faut-il donc faire si on est touché et comment arriver à vivre avec une telle maladie ? C’est ce que nous vous expliquons ici.

Les causes de l’apnée du sommeil

Comme précédemment souligné, l’apnée du sommeil peut être due à une obstruction des voies respiratoires suite à l’affaissement des conduits respiratoires (obstructive) ou alors causée par une détérioration des capacités du cerveau (centrale). Les causes sont diverses et peuvent être classées en deux catégories : physiques et comportementales.

Les causes physiques

Ce sont celles qui se rapportent à l’intégrité des structures physiques qui régulent la respiration tels que les muscles ou la structure buccale et respiratoire. Parmi celles-ci, on retrouve :

  • Le relâchement musculaire
  • La déformation de la mâchoire
  • La longueur du voile du palais
  • Les voies respiratoires rétrécies

Parmi les causes physiques, on peut également compter l’effet de toute pathologie sous-jacente ayant également des impacts sur le système respiratoire.

Les causes comportementales

Elles se rapportent aux habitudes de vie de l’individu et aux différents éléments comportementaux pouvant engendrer une détérioration au niveau respiratoire. Cela comprend donc :

  • La consommation d’alcool
  • La prise de somnifères
  • La consommation de tabac

Ces différentes substances agissent directement sur le système nerveux central et peuvent donc avoir une influence directe sur la qualité de la ventilation.

Quels sont les symptômes de l’apnée du sommeil ?

Il existe plusieurs indications qui témoignent qu’une personne souffre d’apnée du sommeil. Les méthodes diagnostiques médicales sont nécessaires afin de confirmer l’atteinte. On distingue toutefois les symptômes subjectifs et objectifs et c’est la compilation de ces différents éléments qui permet la pose d’un diagnostic véritable.

Les signes subjectifs sont les suivants :

  • Sommeil entrecoupé
  • Plainte du conjoint
  • Fatigue excessive en journée

Pour ce qui est des signes objectifs, on pourrait citer :

  • Observation de pauses respiratoires qui peuvent être chronométrées
  • Méthodes diagnostiques médicales

Des effets néfastes sur la santé

Tout individu souffrant d’apnée du sommeil souffre nécessairement d’un manque de repos en raison de la piètre qualité du sommeil. Cela se répercute indéniablement sur la santé de la personne et peut engendrer des troubles tels que :

  • Des troubles de concentration
  • De la somnolence accrue
  • Des troubles sociaux et de l’humeur
  • Pathologies cardiovasculaires

Toutes ces conséquences sont sérieuses et nuisent fortement à la qualité de vie. C’est pourquoi il est de la plus haute importance de prendre les mesures nécessaires afin d’apporter les éléments de correction nécessaires.

Que faire face à l’apnée du sommeil ?

La méthode d’intervention à favoriser est la prévention. Il est important d’identifier les facteurs de risque et d’employer des mesures afin de les diminuer au strict minimum.

Ainsi, la sensibilisation sur des habitudes de vie saine et la diminution des substances alcooliques ou des drogues est de mise. Pour des individus ayant une pathologie sous-jacente tel le diabète, un respect minutieux de l’hygiène alimentaire adéquat aidera à prévenir le développement de la maladie.

Ce qu’il faut également souligner c’est qu’il n’existe aucun traitement médicamenteux de l’apnée du sommeil. Toutefois, au niveau médical, il existe des appareils permettant de corriger la ventilation durant le sommeil.

En cas d’échec des différentes méthodes, l’intervention chirurgicale pourra être préconisée afin de corriger temporairement la l’apnée du sommeil, on compte :

  • Les appareils de pression positive continue (cpap ou bipap) : ces appareils permettent d’insuffler une pression d’inhalation ou d’expiration (seulement le bipap) afin d’assister le patient à la ventilation.
  • Orthèse mandibulaire : elle permet d’avancer la mâchoire inférieure et la langue de quelques millimètres ce qui élargit l’espace au niveau du pharynx et corrige l’apnée durant tout le temps d’utilisation.

Ces dispositifs sont à utiliser selon un avis médical, particulièrement les appareils à pression qui, d’ailleurs, nécessitent une prescription afin d’avoir recours aux assurances pour s’en procurer.

Il existe également des techniques pratiques à mettre en place lorsque la maladie n’est pas encore avancée et ne nécessite pas une assistance externe. Voici donc quelques conseils à implémenter pour un meilleur sommeil :

  • Adoptez une la position latérale pour dormir : insérez un coussin à l’arrière de votre dos afin de vous permettre de maintenir la posture toute la nuit. Cela favorise l’expansion des voies respiratoires.
  • Technique de la balle: couché sur le dos, mettre une balle de tennis entre les omoplates avant de dormir. Cela permet également d’ouvrir les voies respiratoires et améliore les échanges d’air.
  • Alarme de positionnement : il peut être intéressant d’opter pour une alarme qui vous avisera de changer de position durant la nuit afin d’adopter une dans laquelle vous avez une meilleure posture de sommeil.

Des solutions chirurgicales sont peu efficaces sur le long terme et ne sont indiquées que si les différentes méthodes essayées se sont avérées peu concluantes.

Conclusion

L’apnée du sommeil est encore méconnue, malgré le fait qu’elle affecte une certaine partie de la population. La sensibilisation et la promotion des attitudes de prévention est le meilleur moyen d’appréhender cette pathologie.

Il existe toutefois certaines interventions permettant de favoriser un sommeil reposant suite à un diagnostic d’apnée du sommeil. Une bonne éducation sur le sujet vous permettra de mieux composer cette maladie et de jouir d’un sommeil agréable malgré les inconvénients liés à la maladie.