micro sieste

Qu’est-ce qu’une micro-sieste et quels sont ses avantages ?

Et si vous pouviez recharger vos batteries l’instant de quelques minutes avant de continuer votre journée ? C’est le pari des micro-siestes, une technique de repos rapide qui prend de plus en plus d’ampleur dans divers milieux et même chez les professionnels.

Qu’est-ce donc une micro-sieste et comment est-ce que cela peut vous aider à mieux exploiter votre potentiel durant la journée ?

La micro-sieste, c’est quoi au juste ?

Elle est aussi appelée sieste flash et se définit comme étant une sieste de courte durée. Le temps retenu pour définir qu’il s’agit d’une micro-sieste varie selon les perspectives, mais elle se fait généralement dans un intervalle de 10-20 minutes en moyenne.

La micro-sieste permet de plonger le cerveau dans une phase de sommeil léger. Cela donne place à la relaxation interne, favorise la mise au repos des fonctions biologiques en donnant la possibilité au corps d’accéder aux phases primaires du sommeil. Le principe saillant des siestes flash est d’exploiter ce temps de repos sans atteindre la phase de sommeil profond.

À quoi servent-elles ?

Les vertus des micro-siestes font qu’elles sont exploitées par de nombreuses personnes et elles deviennent même recommandables dans certaines entreprises, car elles permettraient d’accroître la productivité des individus sachant l’exploiter de manière adéquate.

Certaines études démontrent que le corps humain est programmé pour s’assoupir après le dîner, d’où le vent de fatigue qui semble vous atteindre juste au retour de votre pause repas. Il semblerait que ce ne soit pas simplement la lourdeur de votre repas qui en soit à l’origine, mais bien un besoin physiologique connu.

Les micro-siestes répondent à ce besoin du corps de se reposer afin, par la suite, d’atteindre un nouveau pic de performance. Elle favorise un regain de concentration, redonne l’énergie nécessaire pour performer sur un travail urgent ou alors répondre à une performance sportive. Elle permet même d’éviter des accidents, en empêchant de s’endormir au volant.

Les siestes flash peuvent être bénéfiques pour tous. Elles sont toutefois davantage recommandées pour les personnes ayant un emploi de temps particulièrement chargé et pour ceux travaillant sous pression ou en contexte d’urgence. Ces siestes sont également recommandables pour les individus souffrant de trouble de sommeil et ayant un risque accru de fatigue et somnolence durant la journée.

Comment faire une micro-sieste ?

Les micro-siestes valent la peine d’être intégrées dans la routine quotidienne, afin de pouvoir en tirer les bénéfices complets. Il est certain qu’il n’est pas évident de s’endormir à la demande, mais quelques techniques efficaces pourraient permettre de s’y prêter aisément.

Il existe différentes méthodes de micro-sieste, mais quelle que soit celle que l’on décide d’exploiter, il faut savoir qu’il y a quelques principes essentiels qui pourraient favoriser l’application adéquate de celles-ci.
La position est de mise lorsque vous souhaitez avoir recours à la sieste flash.

Il est important d’adopter une posture permettant la relaxation totale des muscles, tout en demeurant dans un état où le réveil sera facile.

Il est important de se rappeler que la micro-sieste ou Power nap est différente de la sieste classique. Elle ne doit pas s’étendre au-delà de 30 minutes, afin de ne pas atteindre l’état de sommeil profond.

D’ailleurs, il est important de bien calculer le temps imparti pour la sieste et d’ajouter 5 minutes afin de combler le laps de temps requis pour l’endormissement. Par exemple, pour une sieste de 15 minutes, il faudrait programmer 20 minutes à accorder à votre temps de sieste.

Les méthodes de sieste flash

  • Méthode Salvador Dali : Prenez un objet bruyant entre vos mains (clés, cuillères ou autre) et laissez-vous aller au sommeil en vous détendant totalement sur votre fauteuil ou sur votre bureau. Lorsque vous commencerez à vous endormir et que vos muscles seront relâchés, l’objet en question tombera, ce qui vous réveillera juste à temps, avant d’entrer en phase de sommeil paradoxal.
  • Méthode de la respiration : Détendez-vous et concentrez-vous sur votre respiration. Respirez profondément par le ventre, en inspirant par le nez et expirant par la bouche. Concentrez-vous sur cette respiration, en la prenant de manière lente et profonde, sans toutefois forcer. N’oubliez surtout pas de programmer le réveil à temps !
  • Méthode de la détente musculaire : Contractez tous vos muscles puis relâchez-les totalement. Suite à cette relaxation totale, concentrez-vous sur cet effet de lourdeur de votre corps, qui vous donnera l’impression de vous enfoncer dans le matelas. En gardant votre attention sur cela, le sommeil devrait suivre assez rapidement.

Les Power nap sont encore peu connues, mais les bienfaits dont elles font preuve ne tarderont certainement pas à faire davantage écho dans les différents milieux professionnels.

N’hésitez pas à les essayer et à nous faire part des bienfaits dont vous avez personnellement bénéficié suite à votre expérience.